QUASAR Solutions - Logiciel MES | Suivi de fabrication | Contrôle Qualité

Les points clés de l’Agréage de la marchandise

30 septembre 2015

L’agréage, qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ? QUASAR Solutions, spécialiste du Contrôle Qualité et fournisseur de solutions dans le domaine de l’agréage vous explique tout.

En effet, c’est dans la phase de réception des marchandises que son logiciel de contrôle qualité apporte des bénéfices aux utilisateurs. Il permet une qualité accrue des produits réceptionnés et contribue à limiter significativement les pertes de matières premières avant achat.

L’agréage, késako ?

Si l’on prend la définition du dictionnaire du mot agréage, on obtient : « formalité de réception de marchandises risquant d’avoir été détériorées au cours de leur voyage ». L’agréage doit ainsi permettre de réceptionner la marchandise et de signaler si celle-ci est conforme. Plusieurs critères sont à prendre en compte : quantité, qualité, règlementation… C’est donc un contrôle qualité qui vérifie si les marchandises sont conformes par rapport à la règlementation en vigueur, ou à un cahier des charges établi avec le fournisseur.

A la fin de l’étape d’agréage, la marchandise peut être tout ou partie refusée.

Les étapes de l’agréage dans le secteur des fruits et légumes

Lorsque le transporteur arrive avec la marchandise, certains critères peuvent être rapidement examinés : état général de la marchandise, palette, colis… Juste après, ce sont les contrôles quantitatifs et visuels qui sont effectués. L’utilisateur va compter les colis, peser la marchandise car il faut que ces données soient en cohérence avec le bon de livraison. L’étiquetage doit être conforme et les notions de propreté et d’hygiène sont également vérifiées. Viennent ensuite les contrôles qualitatifs qui peuvent être nombreux. Sur une marchandise telle que des tomates ou de la salade, il y aura entre 25 et 40 contrôles selon la variété.

Les mesures d’agréage

Elles sont effectuées sur des échantillons représentatifs. Après identification de la variété ou du type de produit, en fonction de celui-ci et de son stade d’évolution, l’agréeur procède à un ou plusieurs de ces tests : coloration, défauts d’aspect, calibre, fermeté, jutosité… Les résultats de ces tests qualifient les propriétés et les caractéristiques du lot, ils décrivent le niveau de sa qualité.

Le rapport d’agréage

Le but de l’agréage est de contrôler et évaluer le niveau qualitatif des lots de fruits et légumes puis de leur affecter une destination qui convienne aux demandes des clients et aux impératifs de l’entreprise. Les destinations possibles d’un lot sont nombreuses. Le lot convient ou est refusé sur les critères d’un cahier des charges. Le rapport d’agréage argumente la décision. Il doit être rédigé en termes clairs, motivés et précis.

QUASAR, un outil de contrôle qualité qui convient parfaitement à l’agréage

Dès que l’entreprise se pose la question de la maîtrise de ses produits, de l’évaluation de ses fournisseurs, l’enregistrement des résultats des mesures et l’identification des lots contrôlés deviennent nécessaires.

Les opérateurs du détail exigent la traçabilité des produits. QUASAR et son logiciel de contrôle qualité, plus particulièrement avec son module de contrôle réception, répond parfaitement à cette demande. Les informations sont saisies au moment de l’agréage dans un système unique. Cette saisie peut se faire vias des supports mobiles pour plus de confort pour les utilisateurs. Les données sont ainsi tracées et capitalisées.

Les problèmes de qualité doivent être signalés le plus rapidement possible au fournisseur. Là aussi, QUASAR propose d’outiller cette règle avec en cas de problème détecté, un workflow qui va permettre de diffuser très rapidement l’information vers le fournisseur.

Vous aimerez aussi