QUASAR Solutions - Logiciel MES | Suivi de fabrication | Contrôle Qualité

QUASAR intègre le suivi des opérations et des assemblages dans ses fonctionnalités

11 juin 2016

Avec son nouveau module QUASAR-OPÉ, les industries ayant des temps d’opérations plus longs et ne nécessitant pas forcément une gestion temps réel y trouvent désormais leurs comptes. L’outil proposera une interface très simple permettant de saisir manuellement les données de production.

Quelles orientations fonctionnelles pour ce nouveau module QUASAR-OPÉ ?

Jusqu’à présent, notre logiciel de suivi de fabrication permettait de se connecter aux machines de l’atelier, il était orienté indicateurs temps réel avec une collecte de données machine. QUASAR a décidé d’étendre le périmètre de son logiciel de suivi de production avec un nouveau module en cours de développement, QUASAR-OPÉ.

Yves Borderieux, Responsable technique QUASAR, travaille actuellement sur ce projet : « Le but de cette extension est de compléter l’offre existante, avec une transition d’un produit très orienté machine temps réel vers des fonctions exclusivement manuelles. Il s’agit de suivre un ensemble d’opérations à travers une IHM très simple ».

Les saisies porteront sur les temps d’opération, les quantités bonnes ou les rebuts. Il sera également possible d’effectuer des contrôles sur une opération avec l’utilisation de carte de contrôle de suivi. « Ce n’est pas parce qu’on n’est plus en temps réel qu’on ne souhaite pas garder une traçabilité sur la fabrication », poursuit Yves Borderieux.

Si l’on parle ergonomie, le module pourra être utilisé dans un mode classique ou en mode tactile, comme l’ensemble du logiciel de suivi de fabrication Quasar d’ailleurs. L’objectif est de proposer un type de saisie où l’opérateur est très guidé. Les données peuvent être récupérées de l’ERP ou être saisies manuellement dans l’outil.

A qui s’adresse le suivi des opérations de fabrication QUASAR-OPÉ ?

QUASAR-OPÉ sera particulièrement adapté aux industries ayant des temps de production longs, qui ne nécessite pas du temps réel. Les fiches de suivi seront alors informatisées. Les opérations sont réparties sur une machine. L’opérateur voit toutes les opérations et les prend dans l’ordre qu’il veut pour suivre les quantités et les temps. Il peut clôturer manuellement l’opération, et pourra ensuite poursuivre sur l’opération suivante, à condition qu’elle ait bien été affectée sur cette machine.

Le module va plus loin, il permet de gérer des phases d’opération, comme par exemple le cas du réglage avec le montage. La saisie pourra se faire sur l’opération principale, mais les temps seront répartis sur chaque phase de l’opération.

Dernier point à noter : lorsqu’on est en mode connecté, le poste doit être au pied des machines. Dans ce nouveau type de fonctionnement, on pourra associer un poste à plusieurs machines sur lesquelles les opérateurs viendront faire leurs saisies.

N’oublions pas que ce nouveau module reste intégré à l’ensemble de la suite Quasar. Yves Borderieux ne manque pas de l’illustrer : « Certaines informations saisies pourront facilement basculer vers les autres modules. C’est le cas par exemple des non-conformités en liaison avec le module QUASAR-NC/AC ».