QUASAR Solutions - Logiciel MES | Suivi de fabrication | Contrôle Qualité

Comment choisir son logiciel de gestion qualité ?

La gestion industrielle s’enrichit avec l’affirmation des progiciels de gestion de la qualité. Le concept même de la qualité connaît un engouement certain de nos jours. Les sociétés certifiés n’ont jamais été aussi nombreuses. Mais où en sont les progiciels dans ce domaine ? Réponse dans ces lignes.

Si les domaines d’application de la qualité sont nombreux, les progiciels de Gestion de la Qualité Assistée par Ordinateur (GQAO) disponibles sont essentiellement « mono-fonctionnels » et traitent souvent d’une seule facette de la gestion de la qualité.
Lire la suite...

On trouve ainsi :

  • Le SPC/MSP pour Statistical Process Control / Maîtrise Statistique des Procédés Cet outil permet le suivi des procédés de fabrication par leur mise sous contrôle statistique. C’est la classe la plus nombreuse, ce qui traduit bien le souci des industriels de prévenir toute dérive qualité des productions.
  • Complémentaire au SPC et aux méthodes de contrôle par mesures en général, la GMM (Gestion des Moyens de Mesure) permet de suivre l’ensemble des éléments de gestion relatifs aux moyens de mesure pendant toute leur durée de vie. Pour schématiser, cette approche revient à gérer les fiches de vie des instruments de mesure ainsi que les agendas pour les vérifications d’étalonnage.
  • L’Optimisation Processus regroupe les versions informatisées de différentes méthodes d’analyse de processus dans le cadre d’une recherche d’optimisation comme les plans d’expériences et les analyses de fiabilité, entre autres.
  • Les Audits AQF/AQP (Assurance Qualité Fournisseurs et Assurance Qualité Produits) aideront les auditeurs Qualité lors des audits d’évaluation des systèmes d’assurance qualité des fournisseurs ainsi que de leurs produits. La plupart de ces progiciels proposent un questionnaire d’évaluation qui se réfère aux normes ISO 9001 et 9002.
  • L’AMDEC, pour Analyse des Modes de Défaillances Et de leur Criticité, est une méthodologie qui va conduire, à partir d’une analyse de processus, à évaluer les zones à fort potentiel de défaillance. Cette méthode s’applique aussi bien à un processus qu’à un produit.
  • Le Contrôle de Réception, grâce au traitement informatique, ne nécessite plus l’usage des anciennes tables et abaques qui permettaient de déterminer l’acceptation ou le refus d’un lot de produits suivant les résultats des contrôles pour un plan d’échantillonnage donné.
  • La GED AQ pour Gestion Electronique des Documents Assurance Qualité aidera ses utilisateurs à gérer les nombreux documents que génère l’assurance qualité.
  • Les tableaux de bord et Coûts d’Obtention de la Qualité regroupent les indicateurs de performance relatifs aux actions qualité menées.
  • Le TNC, pour Traitement des Non Conformités, consiste à répertorier et analyser ces dernières, qu’elles soient internes (rebuts produits, défaillances organisationnelles…) ou externes (réclamations clientèle…), à travers des progiciels.
  • Le QFD, Quality Function Deployment, est une méthode conduisant à déterminer les façons et les ressources nécessaires pour satisfaire les besoins des utilisateurs par des jeux de matrices.

Les progiciels que nous qualifions « d’intégrés », à savoir traitant de 3 à l’ensemble des fonctionnalités évoquées ci-dessus, sont très peu nombreux.

Cette typologie de l’offre est significative du fait que les produits qualité ont été développés pour répondre à des besoins ponctuels comme par exemple le contrôle en cours de fabrication avec le SPC/MSP ou la Gestion Electronique des Documents Assurance Qualité.

Ainsi, le progiciel intégré QUASAR développé et commercialisé actuellement par QUASAR Solutions. a été conçu à l’origine pour l’automobile. De même, Proqual de la société OBILOG, un autre progiciel intégré, a été créé pour répondre aux besoins d’un groupement d’équipementiers dans le secteur de l’usinage de la région d’Annecy.

L’offre des progiciels intégrés reste cependant assez limitée.

Rappelons que les progiciels de gestion de la qualité sont soumis à la rude concurrence exercée par les progiciels de Gestion de Production. En effet, un progiciel de GPAO est fréquemment présenté comme assurant l’intégralité des fonctions qualité définies dans les normes ISO 900x. En réalité, ces progiciels ne traitent, dans la plupart des cas, que de la traçabilité et du statut des lots.

En fait, il n’y a pas lieu à rivalité mais plutôt à complémentarité. Comme la qualité est complémentaire de la production, il s’avère que les progiciels de Gestion de la Qualité sont également complémentaires à ceux de Gestion de Production.

Ces deux types de progiciels fournissent un ensemble étendu de fonctionnalités de gestion industrielle, la disposition des informations permettant de piloter de manière dynamique les ressources de l’entreprise à court, moyen et long terme.

Dans l’ensemble, les progiciels de gestion de la qualité se distinguent plutôt par une bonne aptitude à satisfaire les attentes de qualiticiens, même si l’offre demeure surtout tournée vers l’industrie.

Pourtant, certains éditeurs annoncent l’arrivée de progiciels mieux adaptés aux traitements de la qualité. La fonction qualité chez les prestataires de services n’est pas oubliée et la coloration des nouvelles moutures des progiciels qualité sera moins « industrielle ».

De plus, sur un plan général, les avantages que l’on peut tirer de l’exploitation des progiciels de Gestion de la Qualité commencent à être mieux perçus par les utilisateurs.

Nous devrions donc voir évoluer sensiblement l’offre des progiciels GQAO, que nous considérons comme la principale nouveauté remarquable dans le milieu de la gestion industrielle.